Histoire de la Princesse des Aulnes.
Cette année, je n'avais pas l'intention d'aller aux fêtes du Roi de l'Oiseau, au Puy en Velay. Pour faire plaisir à mes amis, je suis allé à ces fêtes uniquement le samedi pour les photographier en costume. Les photographier : oui ; mais autour d'un scénario pensé par mon ami Alain. Pour moi, photographier des gens costumés sans la moindre amitié en retour ne me fait plus vibrer. Voici donc cette histoire montée de toute pièce par un maître de l'imagination. Mon ami Alain !!!
Vous trouverez 84 autres photographies non retravaillées et peu commentées sur un site dédié de mon serveur (cliquez sur les mots en rouge pour voir ce site)
Roger JOURDAIN photographe.

----------------

History of the Princess of Aulnes.
This year, I didn't have the intention to go to the feasts of "Roi de l'Oiseau", in Puy en Velay. To be pleasing to my friends, I went to these feasts Saturday only to photograph them in costume. To photograph them: yes; but about a script thought by my friend Alain. For me, to photograph people dressed without friendship never in feedback doesn't make me vibrate anymore. So, here is this history gone up from all piece by a master of the imagination. My friend Alain!!!
You will find 84 other photographs no reworked and with a few comments in a dedicated website of my server (click on the words in red to enter in this site).
Roger JOURDAIN photographer


SVP je vous rappelle que la copie est interdite.
Si des photos vous intéressent, veuillez me contacter par le bouton"Contact" situé en haut de cette page.

Please, I remind you that the copy is forbidden.
If some photos interest you, please contact me by the button "Contact" situated in top of this page.

 

L'histoire de la Princesse des Aulnes...

En ces temps de grâce 2016, dans la bonne ville du Puy en Velay...


...La jeune Princesse des Aulnes est accompagnée par sa tante, la marquise des Terres Noires, et des amis royaux.
La pauvre, elle chante pour leur plus grand plaisir ; mais ne sait pas encore ce qui se trame sur son sort...

 



Elle est toute heureuse de parcourir les rues de cette ville qu'elle ne connait pas.


 

Les hommes lui font même les honneurs.

Dans la chapelle du cloître de la cathédrale, un guet-apens se dessine pour elle ; mais pour l'instant, elle est à cent lieux de s'imaginer son futur destin.

 

Sa tante, la marquise des Terres Noires est sa confidente ; mais elle non plus ne sait rien.
 

Mais, la petite princesse des Aulnes semble ressentir que quelque chose se passe dans son dos et en fait part à sa tante.

Le retour dans la chapelle sera brutal. En effet, le terrible messire Alboin, comte de Cellieu a pour mission de la faire rentrer au couvent. La petite princesse étant orpheline, messire Alboin a été grassement payé par la reine-mère(la grand-mère de la petite Princesse) qui l'a en charge et qui compte donner la succession de son trône à une autre prétendante.

 

Prise de panique, la petite princesse essaie de se jeter dans les bras de sa tante, la marquise des Terres Noires ; mais celle-ci est remise à la raison par le Comte de Cheyssieu, bien qu'il ait pitié de cette pauvre petite.
Mais regardez derrière la scène : Sandrine, la contesse de Cheyssieu, se frotte les mains ; car c'est elle la prétendante au trône ! Son mari, le comte, n'est même pas au courant ; car elle a en projet de l'évincer aussi... Oui, son propre mari !

 

Ca y est la petite princesse a été séparée de force des bras de sa tante, par cet horrible messire Alboin. Elle est maintenant devant la grosse porte en fer du couvent.
"Vas-y" crie impétueusement messire Alboin, tandis que le comte de Cheyssieu l'invite plus doucement à franchir la porte.
Mais la petite princesse ne veut pas que ce soit sa future vie. Elle n'est pas contente!
La traîtresse de Comtesse de Cheyssieu console hypocritement la tante qui est désespérée.

La petite princesse des Aulnes est furieuse. Elle tape des pieds, essaie de se défendre ; mais finalement, sera amener de force par messire Alboin, le Comte de Cellieu.
 

Quelques jours plus tard...

Le comte de Cheyssieu, ayant découvert le stratagème de son épouse Sandrine, va la conduire dans un endroit isolé pour l'assassiner. Sandrine, la comtesse, supplie le comte de l'épargner.

 

Elle a beau supplier et crier, elle passera par la lame du Comte.

Quant à l'horrible messire Alboin, Comte de Cellieu, il savoure le magot qu'il va toucher de la reine-mère.

Fin de l'histoire !

En fait, mon ami Alain a bien fait travailler ses méninges. Chapeau !
 

Bon, ne vous en faites pas. Sandrine, la Comtesse de Cheyssieu est toujours bien vivante. Elle file le parfait amour avec son mari, mon ami Franck !

 

Trois petits chevaliers-templiers étaient venus pour secourir la petite princesse ; mais ils sont arrivés trop tard.

En fait, ces petits templiers sont mes petits-enfants. Trop contents de voir papi et ses "copains chevaliers".
 

Enfin merci à Maelle, qui pour son premier rôle, a été formidable!

Maelle et sa vraie tante : autrement dit ma modèle Lilou, marquise des Terres Noires et Maelle, princesse des Aulnes.

Pour terminer, je voudrais préciser que Valérie (ou Lilou ma modèle), fait elle-même toutes ses robes, les costumes d'Alain et celui de sa nièce. Biker, musicienne, modèle, troupe médiévale et... couturière par passion : c'est une amie en or ! Chapeau Lilou, l'artiste !!!

 




Visiteurs site
Website Visitors

Retour en haut de page

image